L’ITAA voulait investir dans un nouveau bâtiment situé au quartier du sablon à Bruxelles

 In Profession

Immobel est propriétaire depuis 2014 de l’îlot baptisé Belgacom au croisement de la rue de la Paille et de la rue de Ruysbroeck.

L’Institut national des Conseillers fiscaux et Experts-comptables (ICE) avait à l’époque de la fusion déjà mis au point avec Immobel un pré-accord détaillé pour l’acquisition en état de future rénovation de l’immeuble de bureaux.

Une demande de permis d’urbanisme avait été introduite par Immobel en 2019 mais elle n’est plus d’actualité.

En effet, entretemps, la Cour constitutionnelle est intervenue le 21 janvier 2022 dans ce dossier et la législation régionale bruxelloise (CoBAT) sur les gabarits des parkings autorisés a été recalée (plus précisément l’ordonnance (1997) relative aux permis d’environnement).

Aussi, beaucoup de riverains sont actifs afin que ce projet répondent à différents de leurs critères propres. Un avis de la CRMS (Commission royale des monuments et sites) a également été rendu où il est insisté sur la qualité architecturale du bâtiment visé, celui-ci serait conservé et maintenu dans son affectation existante de bureau, plutôt que – comme prévu auparavant – démoli, rehaussé et transformé en logements.

Les parkings sont donc diminués fortement dans le nouveau projet qui a été redéposé. Le volume de construction a au final été réduit de 151.000 m³ à 137.687 m³. Aussi le nombre d’étages du parking souterrain passera de quatre à deux et le nombre de places de stationnement sera ramené à 190, dont 130 accessibles au public. Le nombre d’emplacements vélos est lui porté à 313.

Dans ce contexte l’offre initiale de l’ITAA parait bancale. L’autre offrant, le parlement bruxellois, hésite également car leurs besoins en surface, principalement des salles de réunion, de conférences, un auditoire, etc. est remis en cause avec ce nouveau projet.

Toute la procédure est recommencée et Immobel a compris que les riverains ne doivent pas être négligés. L’enquête publique devrait être lancée dans les prochains mois. Avant les vacances d’été ?

Toutes ces facéties n’arrangent pas l’ITAA qui voyait dans ce bâtiment une réelle opportunité de redevenir propriétaire de ses murs. Le projet n’est pas en tant que tel abandonné mais le délai de mise en disponibilité est désormais annoncé pour 2026 au plus tôt. Un avocat et un architecte ont été nommés lors du conseil de l’ITAA du 31 août 2021 et, depuis, ce point n’a plus été porté à l’ordre du jour.

La trésorerie de l’Institut, bientôt augmentée des 3,9 millions issus de la vente du bâtiment Legrand de l’ex-IPCF, lui permettra certainement de se concentrer sur d’autres opportunités bruxelloises.

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

Nous ne sommes pas là en ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X